Les interventions de Guéant déplaisent à l'UMP

Publié le par Marion Mourgue

Les interventions de Guéant déplaisent à l'UMPECLAIRAGE









Les querelles de personnes se multiplient au sein de la majorité,  à quelques semaines des élections municipales. 

En  jeu cette fois-ci,  les nombreuses déclarations publiques de Claude Guéant,   secré
taire général de l'Elysée et proche conseiller du président Sarkozy.  Dimanche 3 février, il était notamment l'invité du   Grand rendez-vous Europe 1-Le Parisien-TV 5 Monde.

Ce passage dans les médias, qui marque une rupture sous la Vème République, a commencé peu de temps après l'élection du président Sarkozy. Le 8 mai, soit deux jours après le second tour, Claude Guéant était l'invité de   Christophe Barbier sur LCI.

Cette habitude commence à déplaire à un nombre
croissant de députés UMP.  Aujourd'hui, la député de Meurthe-et-Moselle, Valérie Rosso-Debord, a vivement critiqué ces prises de parole. Au cours de la réunion du groupe UMP à  l'Assemblée nationale, elle semble avoir dit tout haut ce que beaucoup d'autres pensent tout bas :
"J'ai dit que je ne trouvais pas normal que ce genre d'annonces soient faites par M. Guéant, quelles que soient ses qualités intrinsèques. Il y a un glissement institutionnel auquel il faut prendre gard e. Je n'ai fait qu'exprimer ce que le groupe pense et les ministres présents étaient très contents de mon intervention"

A travers cette prise de position, c'est un  nouveau rapport de force qui se joue entre le pouvoir exécutif et les parlementaires. Face à la multiplication des sondages défavorables au président, à quelques semaines des élections municipales, les députés ont envie de se faire entendre. Ils cherchent à reprendre la main, reprochant à l'Elysée de les confiner au rôle de chambre d'enregistrement.

Notamment sur le dossier sensible des propositions de la commission Attali. Dans ce cas qui leur paraît emblématique, ils ont eu l'impression qu'elles seraient acceptées par le gouvernement, sans débat à l'Assemblée. Inacceptable, ont-ils jugé.







Publié dans Eclairage

Commenter cet article

octave boucave 07/02/2008 14:34

députée par chez nous , la plutôt jolie valérie rosso debord une circonscription facile pour la droite .un militant UMP de 18 ans a été écarté par elle de sa campagne aux législative , il s'est vengé (hacking ) via son site internet de campagne ...4000 € de dommage et intérêt  , elle a trouvé normal d'être au pénal à peine 18 ans . sarkozy se moque du sort des élus UMP , les élus UMP se moquent des états d'âmes des militants , c'est bien la droite la raison du plus fort ...