Municipales : Les revenants

Publié le par Marion Mourgue

Le ParisienARTICLE PUBLIE dans le quotidien, Le Parisien, du 11 mars.

Plusieurs candidats cherchent à retrouver le fauteuil de maire qu'ils ont autrefois occupé. Le sénateur Jean-Pierre Sueur, (PS, Orléans), qui a obtenu dimanche 45,06 % des suffrages face au maire UMP sortant, Serge Grouard, a dirigé la mairie de 1989 à 2001. Au second tour, il peut espérer l'emporter grâce au report des voix d'extrême-gauche, mais ce sera serré. Le député européen Bernard Poignant, (PS, Quimper), cherche lui à récupérer le siège qu'il avait, lui aussi, de 1989 à 2001. En emportant 36 % des suffrages, il a pris une longueur d'avance sur la candidate UMP Marcelle Ramonet (29,1 %). A Chartres (Eure-et-Loir), le maire sortant (UMP) Jean-Pierre Gorges, qui a perdu le 3 février son siège de député lors d'une législative partielle au profit du PS, pourrait finalement garder sa ville. Il a obtenu 46,1 % des voix face à la socialiste Françoise Vallet (29,2 %), qui l'a battu aux législatives. Evincé de la mairie de Mennecy début 2001, après des ennuis judiciaires qui l’ont conduit en prison pendant pluisieurs mois, Xavier Dugoin, (ex-RPR), espère reconquérir son fauteuil. Dimanche soir, l'ancien maire est arrivé en tête devant le candidat socialiste (33,44% contre 27,96%) et le maire sortant UMP. Enfin, l'ancien maire de Strasbourg et sénateur Roland Ries, (PS) a conclu un accord de fusion de sa liste avec celle des Verts, fort de ses 43,89 % du premier tour, face à la maire UMP sortante Fabienne Keller (33,92 %). Roland Ries a toutes les chances de l'emporter. Il discute aussi de la fusion avec la liste du MoDem, de Chantal Cutajar.

M.M


cf. Autres articles publiés dans la presse

Publié dans Articles publiés

Commenter cet article