La valse des présidents

Publié le par Marion Mourgue

ARTICLE PUBLIE dans le quotidien Le Parisien, 21 mars 2008

 

 

 

L'ÉLECTION des présidents de conseil généraux ont tous eu lieu hier, sauf à la Réunion et dans le Cher, où les votes ont été reportés. La gauche gagne huit départements : Corrèze, Lot-et-Garonne, Deux-Sèvres, Ain, Somme, Val-d'Oise, Indre-et-Loire pour le PS et l'Allier pour le PC. Un seul département passe à droite, celui des Hautes-Alpes.

Le PC cède la Seine-Saint-Denis au socialiste Claude Bartolone. Mais avec la reconquête de l'Allier et la conservation du Val-de-Marne, les communistes gardent deux conseils généraux.

Quant à l'UMP, outre les Hautes-Alpes, elle a conquis Mayotte, jusque-là sans étiquette politique, et pris au MoDem les Pyrénées-Atlantiques. La gauche se retrouve donc à la tête de 57 départements, contre 44 pour la droite.

 

Sans changer de majorité, plusieurs départements ont élu de nouveaux présidents, comme le secrétaire d'Etat Dominique Bussereau (UMP) en Charente-Maritime ou le socialiste Arnaud Montebourg en Saône-et-Loire. Aujourd'hui, c'est au tour des conseils municipaux d'élire leur maire.

Publié dans Articles publiés

Commenter cet article