L'arrivée de Sarkozy à Londres

Publié le par Marion Mourgue

L'arrivée de Sarkozy à LondresEN BREF

Il a dû être briefé le président pour son voyage officiel à Londres... pas de tape sur l'épaule de la reine Elizabeth II, pas d'embrassade ni d'accolade, lui qui aime tant ça! Nicolas Sarkozy a simplement serré la main de son hôte qui l'attendait, sans portable à la main ni Ray-Ban sur le nez. La grande classe!

Mais il avait beau faire des efforts, le président, on le sentait remuant. Lui qui était censé attendre que la reine parle la première était un brin volubile dans le carrosse. Et Nicolas Sarkozy n'a pu s'empêcher d'attraper la main de son épouse - très Jackie Kennedy, de gris vêtu avec un manteau gris et un béret assorti. Et qui a parfaitement exécuté la révérence.

Carla Bruni-Sarkozy et le président à leur arrivée de Londres
Les Kennedy... Sarkozy adore. Le soir de son élection, le 6 mai 2007, au Fouquet's, il avait lancé, heureux : "Vous avez aimé Jackie Kennedy, vous allez adorer Cécilia Sarkozy". Cécilia est parti, le mythe est resté. Un mythe - qui associe beauté, gloire, pouvoir, argent - et que Sarkozy a toujours aimé car il lui permet de se comparer au président américain.





On se souvient ainsi de la mise en scène au ministère de l'Intérieur, fin 2004, dans Paris Match : le petit Louis, fils de Nicolas et Cécilia Sarkozy, est photographié en train de jouer sous le bureau de son père. Une photo qui rappelle étrangement l'image de John John Kennedy s'amusant sur la moquette du bureau ovale.

Après le refus de Cécilia de rejouer la saga Kennedy, Carla a manifestement repris le flambeau. Pour le plus grand bonheur du président... dont on espère, qu'il trouvera là, tout l'apaisement qui sied à la fonction!

photo : crédit Reuters

Publié dans En bref!

Commenter cet article

Marion 27/03/2008 12:04

Je pense aussi qu'il y a plus que le béret. La tenue a été très étudiée pour Carla Bruni-Sarkozy... gants, sac, manteau, attitude... un certain nombre d'éléments renvoie à Jackie Kennedy. C'est un choix qui correspond aussi à la volonté des Sarkozy de "représidentialiser" le chef de l'Etat. Ici l'image de la Première dame de France est assez lisse et tranche avec le "bling bling". En ce sens le mythe Kennedy est utile : moderne sans tomber dans le caricatural.

Antonin 27/03/2008 00:05

Au niveau psychologie, je ne me pronnoncerai pas, mais au niveau des deux photos, la ressemblance est frappante. Or  les photos, les images, ont un fort pouvoir pour façonner l'imaginaire et la mémoire collective. Carla et Nicoals l'ont bien compris.

annie 26/03/2008 21:22

Oui mais Jackie et Carla, il n'y a que le béret de ressemblant... difficile de critiquer sans tomber dans la pruderie ni dans la misogynie, mais la personne de Carla Bruni est tout de même un peu bizarre - ceci dit mes copines féministes l'aiment bien et sont elles aussi étonnées. La vie est compliquée ! Et sur "amour gloire et beauté", ça me paraît très juste - quel programme !