Nouvelle communication à l'Elysée

Publié le par Marion Mourgue


ECLAIRAGE








Aujourd'hui, jour du Conseil des ministres, l'actu avait lieu dans la cour de l'Elysée.
Les journalistes de télévision présent à la sortie du Conseil des ministres ont ostensiblement posé leur caméra à terre et refusé de fimer en signe de protestation. Seule Christine Lagarde, ministre de l'Economie, s'est étonnée de la scène.

© REUTERS / Philippe Wojazek

Les journalistes entendaient protester contre la mise en place d'un nouveau dispositif : une longue corde les retenant à nu seul droit. Pour les journalistes, il s'agit là d'une entrave à leur métier. Ils se sont estimés "parqués". 

Selon Franck Louvrier, conseiller presse et communication du président, ce dispositif a été mis en place car "la semaine dernière, deux ministres ont été fortement bousculés". Avant d'ajouter : "Il y a dans la cour de l'ELysée, un nombre de médias beaucoup lus important qu'avant. Il faut donc trouver un dispositif qui permette aux une et aux autres de travailler, pour que les journalistes ne soient pas bousculés par les voitures qui démarrent et qu'eux-mêmes ne bousculent pas les ministres ou se bousculent les uns et les autres".

Il semblere surtout que ce nouveau dispositif soit la marque d'un nouveau venu dans le dispositif élyséen: Thirry Saussez. C'est lui qui aujourd'hui donne aux ministres l'autorisation de s'exprimer dans la presse et d'accorder des interviews aux différents médias. Le délégué ministériel est en charge de
coordonner la communication gouvernementales. Avant toute déclaration, les ministres sont donc dans l'obligation d'en référer au communicant, ami de Nicolas Sarkozy.

Désormais, seul Thierry Saussez peut donner l'autorisation de parler. D'où un certain nombre de refus récents dans plusieurs émissions. Sarkozy veut par là mettre un terme aux bourdes à répétition des ministres. Il y a peu, en plein conseil des ministres, le chef de l'Etat a déclaré :  "Vous n’êtes pas assez professionnels dans vos prises de paroles. Il est inadmissible que certains d’entre vous se fassent piéger par des journalistes du Monde", en référence directe aux déclarations de la sevcrétaire d'Etat à l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet.

Publié dans Eclairage

Commenter cet article