Intervention de Sarkozy à la radio pour défendre sa politique

Publié le par Marion Mourgue

ECLAIRAGE

Un mois après son intervention télévisée qui refermait une parenthèse de relative discrétion médiatique, Nicolas Sarkozy a décidé de s'occuper du service après-vente des réformes.

Il était ce matin l'invité de RTL, pendant une heure. Une heure pour défendre sa politique et tenter de reprendre la main dans les sondages, en abordant notamment l'épineux dossier du pouvoir d'achat.

Le président de la République a expliqué sa venue, a-t-il dit, par son "envie de parler à la France qui travaille, qui se lève tôt (...) qui ne casse pas les abris-bus, qui ne manifeste pas et qui n'en a pas pour autant moins de problèmes que les autres". Drôle de mise en bouche.

Quelque peu tendu au début de l'interview, le chef de l'Etat s'est ensuite détendu. Vers la fin de l'entretien, quand Alain Duhamel faisait allusion aux tensions qui pouvaient exister avec le Premier ministre, le président a d'ailleurs plaisanté. Alors que le journaliste avait utilisé le mot "divorce" qui pouvait se rapporter à la vie politique comme à la vie privée, Sarkozy a rattrapé la balle au bond: "heu... vous parlez de divorce??". Une manière habile de signifier que sa vie privée était harmonieuse et de contrer les rumeurs qui se mutiplient sur une détestation commune entre lui et Fillon:
"Vous n'arriverez pas à mettre un coin entre M. Fillon et moi. On a fait campagne ensemble, on travaille ensemble, tout se passe bien".

Nicolas Sarkozy a d'ailleurs cité le nom de son Premier ministre, une dizaine de fois... ce qui n'était plus arrivé à ce point depuis longtemps. Un artifice qui n'occulte la volonté du chef de l'Etat de tenir toutes les ficelles politiques: ce matin, Sarkozy a abordé le pouvoir d'achat, comme la ligne du RER A, l'augmentation d'un plein d'essence, les 35 heures, la maîtrise des dépenses... Un patchwork de sujets d'habitude abordé par un Premier ministre, plutôt que par le président de la République.


Publié dans Eclairage

Commenter cet article